Le Parc du Labyrinthe de Horta

Le Parc du Labyrinthe de Horta

Le Parc du Labyrinthe de Horta est le jardin le plus ancien qui se conserve à Barcelone. Pas aussi connu que d'autres parcs de la ville avec signature d'architecte moderniste ou situation centrale, mais il mérite une visite par son arôme d'excentricité et, comme son nom l'indique, parce qu'il abrite un labyrinthe.

Palais DesvallsL'idée d'excentricité surgit par le mélange de styles et la somme d'éléments : on perçoit le caprice aristocrate et on peut imaginer au promoteur du projet en ordonnant aux architectes la conception et la construction d'un petit temple ou un étang additionnel pour allonger et pour augmenter les exclamations d'admiration de la société de l'époque. Et le labyrinthe, un archétype dans lequel les enfants entrent sans réfléchir. Toute ville devrait en avoir un. Mircea Eliade nous dit : "Le labyrinthe est la défense magique d'un centre, d'un trésor, d'une signification... Ce symbolisme est le modèle de l'existence humaine qui fait front à nombreuses preuves pour avancer vers son propre centre, vers elle même, vers l'atman, comme ils disent en Inde. Plusieurs fois j'ai eu une conscience de sortir d'un labyrinthe après avoir trouvé son fil conducteur au milieu de l'adversité. Nous avons tous connu cette expérience. Mais je dois ajouter que la vie n'est pas faite d'un seul un labyrinthe. L'Épreuve se répète encore et encore …" ("L'Épreuve du labyrinthe").

Il faut quelque chose de plus pour aller le visiter?

Un peu d'histoire

Petit templeLe Parc du Labyrinthe est situé dans l'arrondissement de Horta-Ginardó dans un versant de la Sierra de Collserola. Sa construction, poussée par Joan Antoni Desvalls i d'Ardena sixième marquis de Llupià et Marquis consort d'Alfarrás, dans quelques terrains de sa propriété, s'est initié en 1794 et a été achevé en 1808. Au milieu du XIXe siècle, les héritiers du Marquis ont agrandi le parc en construisant un jardin romantique et en ajoutant de nouveaux éléments au jardin néoclassique.

À la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, le parc était scène de réceptions réelles (Carlos IV, Fernando VII et Alfonso XIII) et des veillées culturelles avec représentations de théâtre classique (le 1898 a débuté l'oeuvre "Iphigenia dans Tauris" de Goethe, qui a été traduit par Maragall et dirigée par Adrià Gual). En 1961 la famille Desvalls a cédé le parc à la ville qui l'a restauré deux fois (1971 et 1994 avec des fonds européens) et a fini par devenir jardin - musée.

Centre du labyrintheLe labyrinthe de ce parc est du type appelé de mazes qu'il est né en Angleterre le XIIe siècle. Jusqu'alors les labyrinthes avaient seulement un chemin, sans des bifurcations, sans perte possible. C'étaient les labyrinthes classiques, comme le Crétois ou le Romain qui, souvent, ils devaient être parcourus en dansant. Avec les labyrinthes du type mazes sont arrivées les bifurcations et les trois phases du parcours d'un labyrinthe : entrer, le centre et sortir, toutes importants du point de vue symbolique.

 

Les constructions et les éléments du parc

  • Palais de la famille Desvalls avec éléments de style néo-arabe et néo-gothique. Dans l'enceinte du palais se trouve une fontaine héraldique, un jardin et la Tour Subirana, une ancienne tour médiévale de défense du VIIe siècle.
  • Dans le parc, qui a une surface totale de 9,1 hectares, ils abondent les sculptures (certains avec des motifs de la mythologie grecque et d'autres avec des motifs rustiques), les fontaines et les étangs.
  • Le labyrinthe végétal, qui est formé par 750 mètres de cyprès découpés, avec une surface de 45 x 50 mètres.
  • Le Jardin des Mousses, avec une grotte avec un jet d'eau en forme de tête de Minotaure.
  • Le Mirador, où détachent deux petis temples de style italien avec statues de Dánae et d'Artemisa, et des colonnes toscanes.
  • Le pavillon de Carlos IV, de style néoclassique, couronné par une sculpture qu'il représente à Apollon et les muses.
  • Un grand étang nourri par la fontaine de la nymphe Egeria, inspiré de la grotte de Stowe.
  • Un jardin romantique avec parterres, grands arbres, cascades et un faux cimetière médiéval (aujourd'hui disparu).
  • La zone des jardins du parc est entourée par un grand bois méditerranéen.
Vue du labyrinthe depuis le MiradorLe labyrinthe est la défense magique d'un centre, d'un trésor, d'une signification... Ce symbolisme est le modèle de l'existence humaine qui fait front à nombreuses preuves pour avancer vers son propre centre, vers elle même, vers l'atman, comme ils disent en Inde..." (Mircea Eliade).

Pavillon Carlos IVComment arriver?

Le parc du Labyrinthe de Horta se trouve dans la rue Germans Desvalls, 21. La meilleure option avec transport public est le métro : la ligne L3 direction Trinitat Nova jusqu'à la station Mundet. Le parc est à 750 mètres de la station. Environ la moitié du chemin est en montée, initiatique naturellement.

Parking le plus proche: Parking BSM Sant Genís-Vall d'Hebron

 

Reportage photo complet

Jardin romantique Petit cascade

Ajouter un commentaire